Acrylique : Hiboux et pleine lune

Bonjour à tous nous revoilà pour une autre vidéo qui sera en deux partie car elle est plus longue donc ne perdons pas de temps et commençons!

N’oubliez pas de me soutenir, faites partager et si vous n’êtes pas encore abonné, n’hésitez pas je vous écris pour vous prévenir la sortie d’une nouvelle vidéo.

Bon visionnage,


Matériels:


ETAPES

Sur un tableau de 40X40CM Je vais commencer par placer la lune pour cela j’ai prit un couvercle en plastique et avec un crayon je trace le rond.
Puis je commence à faire le fond pour cela je commence à partir du cercle tracé à mettre du gesso puis du bleu, je vous préviens par avance les quantités de peinture que j’ai mise, il y en a de trop, mettez au moins que ça, la moitié.
Donc je vais du plus clair au plus foncé et je mets quelques pointe de vert là où l’arbre sera placé.
Et je commence le dégradé qui se fera en plusieurs étapes/
La première étape sera d’étaler intelligemment la peinture pour aider au mieux à réaliser le dégradé.
Avec une brosse je vais commencer par tapoter en commençons par le blanc je prends un peu du bleu foncé pour le faire fusionner avec le blanc à partir de là je commence à descendre progressivement petit à petit tout en tapotant pour mélanger la peinture.
Je descend le bleu ciel pour qu’il se mélange au bleu foncé puis du bleu foncé au noir car je ne veux pas mélangé le vert au bleu, une fois le noir étalé je continue avec le vert et je comble toute la surface.
On va pouvoir passer à la deuxième étape, prenez un pinceau propre, large plat et nous allons balayer le surplus de peinture, on ne va plus tapoter mais balayer en partant de la lune vers l’extrémité opposée, je suis revenue légère sur le bleu ciel pour l’assombrir encore un peu car c’était un peu clair à mon goût pour représenter la nuit.
Maintenant pour la dernière étape nous allons effacer les coups de pinceaux et estomper le dégradé de manière à qu’il soit plus doux.
Pour cela prenez un éponge propre et faites comme la première étape, tapoter très légèrement de la lune vers le noir. Tapoter très doucement de manière à effacer toute trace.Comme j’ai mis trop de peinture j’ai du mal à bien faire mais vous si vous faites avec moins de peintures ça sera plus facile.
Il nous reste plus qu’à sécher.
Nous allons maintenant prendre le petite pinceau plat, le plonger dans le gesso et avec notre doigt nous allons faire gicler la peinture pour étaler les étoiles sur le fond.
J’ai testé un effet pas très concluant que je n’ai pas aimé c’est pour cela que le fond n’est plus pareil mais sans ça les étoiles ressortiront mieux.
Maintenant passons à la lune replacer le couvercle avec le même pinceau nous allons le retracer avec le gesso.
Et je commence à peindre la lune avec le gesso.
Avec les pointes du pinceau je vais prendre une petite pointe de noir pour tapoter sur la lune et estomper avec le blanc pour créer les crevasses de la lune.
Puis j’ajoute un petit soupçon de jaune. Avec un petit pinceau rond je vais redessiner les bords du cercle. Et avec le pinceau pochoir je vais me servir des pointes du pinceau et de ça forme ronde comme empreinte sur la lune.Et voilà maintenant j’attends le séchage pour passer à la suite.
Je n’aime pas recréer les paysage à l’identique, j’aime ajouter un peu de fantaisie au tableau, c’est mon avis personnelle mais je n’aime pas quand c’est trop réel car pour cela autant prendre une photo, c’est pour cela que je vais utiliser le pochoir fond 17 et ce qui ressort mieux sur fond obscure c’est la cire Cerantica pour ici je vais utiliser le bleu et vert. J’en mets sur les pontes du pinceau pochoir et je frotte sur le pochoir, cela donnera des jolies reflets au ciel. Puis j’en mets un peu sur le tableau. Et voilà le résultat.
Je vais maintenant passer à l’arbre, pour cela je prends du noir, vous pouvoir réaliser cela avec une grande spatule mais aussi avec une vieille carte comme ici, je l’utilise pour vous montrer qu’il n’y a pas de règle pour créer des effets tout peut être utilisé.
Je mets la peinture noire sur un bords de la carte je racle pour l’étaler la peinture avant de passer au tableau et je racler de manière à faire un coté de l’arbre puis de l’autre pour faire le tronc. Je fais la même chose pour faire les branches.
Puis je prends le pochoir hibou pour voir où je vais plus ou moins le placer, et là je me rends compte que je peux placer encore des reflets avec le pochoir fond 17.
Avant de passer aux hiboux nous allons prendre les empreintes mais avec du gesso, faut pas trop être précis, c’est pour savoir où qu’ils seront placer. Je profite et réalise déjà le feuillage avec du vert, du moins la première couche car je vais passer plusieurs fois légèrement décalé pour faire le feuillage plus touffu.
Et voilà, avec le marron je vais colorier la branche, ce n’est pas grave si on efface le traçage car c’était juste pour savoir où la branche était placer.
Maintenant nous allons passer plusieurs couche de gesso pour éclaircir la surface des hiboux, en fait nous allons blanchir pour mieux colorier les hiboux.
Nous allons laisser sécher, en attendant je prend du marron clair et je refais l’arbre comme tout à l’heure sauf qu’au lieu du noir cette fois c’est du marron claire, cette fois je prends la spatule couteaux mais j’aurais pu aussi prendre la carte, c’est au choix, la marron claire va donner plus de dimension à l’arbre.Je replace un autre coup sur le feuillage avec le vert beaucoup plus poncé car tout à l’heure il était mélangé avec le gesso. Et j’en ajoute sur d’autre endroit de l’arbre. Je vous dis à tout de suite sur la deuxième vidéo pour passer aux détails des hiboux, à tout de suite.
Nous revoilà pour la deuxième partie du tableau, la réalisation, les détails des hiboux, donc commençons:
Nous allons cette fois tracer au mieux les hiboux, ave c le pinceau pochoir,tapoter faites des mouvements circulaire de manière à bien pénétrer dans tout les recoins du pochoir, ici j’ai pris du noir que j’ai mélangé avec le vert qui me restait mais ne faites pas ça prenez que du noir car pour l’hiboux j’ai pris des tons gris marron et blanc qui ne s’accordent pas avec le vert, et par conséquent j’ai du repasser une deuxième fois au pinceau avec du noir pour effacer le vert. Donc prenez que du noir. Les yeux oui vous pouvez le faire en marron.
Je sèche bien.
Maintenant pour figer tous ce que nous avons déjà réalisés, je vais mettre une couche de liant. De plus si je me trompe par la suite j’aurais l’opportunité d’effacer sans avoir peur d’abimer ce qui a déjà été fait. Je passe une couche de vernis avec du liant, attention de ne pas passer trop de coups de pinceaux pour ne pas abimer le fond et laisser sécher.Et je repasse une autre couche de liant.
Maintenant prenez un petit pinceau rond dilué du jaune avec un peu d’eau et faites les yeux.
En lever le surplus au coton tige si besoin.
Maintenant je vais faire la première couche avec la couleur argent,d’abord je colorie les grosse surface blanche, ensuite prenez un gros paquet de peinture, posez votre pinceau, la forme du pinceau fera la reste, c’est l’empreint du pinceau qui donnera le relief aux plumes, vous n’avez juste qu’à poser le pinceau puis relever légèrement vers le haut.Et combler une bonne partie des plumes les autres seront en cuivre.
Parfois il ne faut pas être un bon dessinateur pour être doué, faut juste savoir jouer avec les empreintes des pinceaux ou couteaux, avant je fessais la bêtise de faire un tableau avec un seul et unique pinceau, faux, faut avoir des fins, petit, grand, plat, touffu et tout est réalisable, faut pas forcément des pinceaux de marque, moi je favorise plus d’amplifier les formes plutôt que la qualité et chose que je ne ferais pas avant j’apprend à tout de suite après nettoyer les pinceaux, pourquoi je préfère la peinture acrylique car c’est lavable à l’eau, la peinture à l’huile c’est magnifique, on fais des jolies fondus mais après faut laisser les pinceaux dans des produits toxique qui puent, moi je préfère tous les produits qui peuvent se nettoyer à l’eau, c’est beaucoup plus simple. Commencez d’abord avec l’argent car si vous vous trompez c’est moins apparent puis ça vous laisse le temps de prendre la main pour ensuite passer au cuivre et là, ça donnera des jolies tracées pour l’effet plume. Ensuite optionnel car comme je vous l’ai dit le vert se marie pas du tout avec les couleurs choisies dons je passe sur les deux hiboux au pinceau fin noir  sur tous le vert. Je dilue du noir acrylique avec de l’eau pour qu’il soit fluide au traçage. Je comble sur tout le vert.Je profite parfois pour diluer plus avec de l’eau, le rendre plus transparent et ainsi créer des ombres comme sur la tête.Et je fais la même chose avec le deuxième, faut pas être précis non plus, parfois je dépasse c’est ce qui crée du mouvement aussi. Et voilà le résultat j’aurais pu m’arrêter là mais j’ai préféré pousser un peu plus et éclaircir davantage pour cela j’ai prit le vert anis et avec la spatule je rajoute des feuillages à l’arbre.Et je finis par quelques touches au gesso sur les plumes. Et voilà nous avons des hiboux bien plumé, j’espère que vous avez appréciez.

Comments

comments